Des femmes demandeuses d’asile apprennent à faire du vélo
Name of Contact: 
Addie
Contact email address: 
hansmetz45@hotmail.com


Dans la ville de Haarlem aux Pays-Bas, l'hôte Servas Addie Niesthoven enseigne aux femmes de l'Irak, de Syrie et d'autres pays à faire du vélo. Les élèves d’Addie ont quitté leur foyer et leur pays pour échapper à des situations difficiles, comme les guerres, la répression et d'autres difficultés. La plupart de ces femmes n’ont jamais fait du vélo auparavant.
Quatre fois par semaine,  les femmes pratiquent le cyclisme. Être capable de monter à bicyclette augmente leur estime de soi, et leurs nouvelles compétences de cyclisme leur procurent un sentiment d'indépendance ainsi que la liberté de se déplacer dans la ville.
Addie Niesthoven enseigne le cyclisme bénévolement une fois par semaine, et les personnes à Haarlem se pressent pour devenir aussi des instructeurs bénévoles. Les cours de vélo sont organisés par COA, une organisation financée par les contribuables néerlandais pour soutenir les réfugiés demandeurs d'asile.
Les femmes qui apprennent à faire du vélo ne possèdent pas encore un permis de séjour aux Pays-Bas, et elles n'ont pas non plus le droit d'étudier. Mais elles sont autorisées à envoyer leurs enfants à l'école.
Texte : Jonny Sågänger & Addie Niesthoven

L'hôte Servas Addie Niesthoven montre à Fadime, une ancienne juge d’Irak, comment conduire une bicyclette.
Photo : Martin (un collègue d’Addie)

 

 

Naima, originaire d’Irak, apprend à faire du vélo avec l’hôte Servas Addie Niesthoven. Photo : Martin (un collègue d’Addie)

L’hôte Servas Addie Niesthoven montre à Fadime, une ancienne juge d’Irak, comment vérifier sa bicyclette. Photo : Martin (un collègue d’Addie)